Sport

Pourquoi faut-il se mettre au sport ?

Poivree / 10 janvier 2018

Depuis peu, j’ai pris une résolution. Celle de me remettre au sport. D’habitude, c’est le genre de résolution que l’on prend à la rentrée, en revenant de vacances, ou encore au début d’une nouvelle année. Bah moi, tu vois, pas du tout (ma résolution de début d’année, c’est plutôt de terminer les restes bien bons et gras de la veille).

Tu ne le sais pas, mais je rêve secrètement d’être une de ces filles sportives, qui se lèvent aux aurores, chaussants des baskets de folaïe et qui ne rechignent pas à se tordre dans tous les sens pour affiner leurs jambes et se faire des fesses en béton à faire pâlir Jlo. Oui, je rêve, car quand il s’agit de passer en mode action et de me bouger, ma motivation retombe au niveau zéro… Pourtant, une championne se cache en moi. Enfin une ex-championne. Bon d’accord, j’aurais pu être une championne ! Petite, j’ai fait plusieurs années de gymnastique et même gagné quelques coupes et médailles lors de compétitions. Mais ma fabuleuse destinée s’est brusquement arrêtée le jour où mon entraîneur a proposé à mes parents de m’envoyer dans une école sport/études à l’autre bout du pays. J’avais 11 ans à l’époque et mes parents ont refusé tout net de laisser partir leur bébé. Fin de l’histoire. Ah non…, pour couronner le tout, mes parents m’ont retiré du club de gym, des fois qu’on leur reparlerait à nouveau de cette histoire de sport/études. Depuis, il y a eu le sport à l’école, au collège, au lycée, et quelques tentatives dans des clubs de sport une fois adulte… Mais rien de suivi et régulier. Et l’arrivée de mes deux enfants a fini d’achever le peu de motivation (et de fermeté)  qu’il me restait.

Pourtant, tu n’imagines pas à quel point j’envie la détermination des personnes que je croise tous les jours en plein running ou sur les photos Instagram où les filles affichent dix kilomètres au compteur en limite dix minutes, sans parler des copines qui sont hyper motivées à aller à la salle de sport quatre fois par semaine après de longues journées de boulot… J’ai beau me dire « allez, demain je m’y mets ! », mais rien à faire je n’y arrive pas et je passe mon temps à me trouver mille excuses pour repousser l’échéance.

Mais ces dernières semaines, je commence à me sentir comme rouillée (non, je suis pas une retraitée) . Je sens qu’il faut que je bouge, que je me force à remettre ma machine en route et que je raffermisse un peu tout ça (deux enfants, ça laisse des traces). Je ne te cache pas que j’appréhende la douleur, les courbatures, la baisse de motivation, et tout ce qui s’en suit, mais j’ai vraiment envie de m’y remettre, j’ai envie de relever ce challenge, de retrouver un corps tonique, de ressentir la sensation de bien-être après une séance de sport, de renouer avec des muscles oubliés .

J’ai déjà trouvé quelques vidéos de reprise du sport (réalisées par des professionnels) que je vais m’empresser de visionner et plus si affinités. Je pense que je vais me fixer des objectifs raisonnables et réalisables (car je pars du stade de larve) .  Je te propose de tenir au courant ici sur le blog de mon avancement sur le sujet, enfin si je ne décède pas d’apoplexie avant !

Si toi aussi tu es dans cette même phase ou que tu es passée par là, peut-être peux-tu me donner des conseils ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *